Quels types de poissons sont utilisés dans la cuisine japonaise ?

Le continent asiatique possède de nombreuses particularités, notamment dans le domaine culinaire. Le japon possède une gastronomie originale. Vu que c’est un pays insulaire qui se situe dans l’océan pacifique, les poissons sont très utilisés dans la cuisine traditionnelle japonaise.

Le saumon

Dans la gastronomie japonaise, le saumon est un type de poisson qui possède une grande place. Même auprès d’un protagoniste spécial dans des restaurants japonais qui se trouvent dans le reste du monde, impossible de ne pas trouver du saumon. Il se caractérise par sa couleur orangée vif. Pour son goût savoureux et riche, il est très apprécié par les japonais mais aussi pour les adeptes de la cuisine nippone. Pour en commander, faites vites et cliquez ici ! Le filet est la partie que les cuisiniers utilisent le plus. Tous les sashimis en contiennent.

Le thon rouge et le poisson beurre

Outre le saumon, le thon rouge est aussi toujours présent dans un sashimi. Il est même considéré comme le roi de ce plat. Pour le cas du sushi, le thon rouge est l’ingrédient de base. De façon générale, il possède un rôle très important dans la cuisine nippone. La plus savoureuse est la zone de la ventrèche. Certains parlent même de steak de thon lorsque le thon rouge est évoqué. Dans la cuisine japonaise, il est principalement connu sous le nom de toro. Pour le cas du poisson beurre, tout restaurant nippon qui se respecte affiche ce type de poisson dans sa carte. La texture du poisson beurre est délicate et grasse. Sa chair est blanche. Il est dédié à être mangé cru, fréquemment présent dans la préparation des nigiri.

Le maquereau et le chinchard

Le maquereau figure parmi les poissons les moins chers. Par contre, sa saveur reste délicieuse. De plus, ce type de poisson est très sain. Au Japon, il est connu comme saba. Les restaurants le servent en général en sashimi et en sushi. Pour plus de goût, vous pouvez le mariner avec du vinaigre de riz. Le maquereau fait partie des poissons bleus, donc plus riche en oméga 3. Aussi, le chinchard fait partie des plus spectaculaires dans la cuisine japonaise surtout pour la préparation des sashimis. Différentes coupes peuvent être réalisées. Parmi ces coupes, vous pouvez citer l’exquis Hyoshiki-Giri qui est l’un des principaux types. Si vous pensez à visiter le Japon ou simplement un restaurant japonais, impossible de louper le chinchard.

La gastronomie japonaise : l’incarnation de la finesse des saveurs
Quels sont les ingrédients d’un Yakitori japonais ?